mardi 3 janvier 2017

Bilan films/cinéma 2016

Mon trio de tête concernant les sorties cinéma 2016 en Belgique :



- L'étreinte du serpent de Ciro Guerra
- Toni Erdmann de Maren Ade
- Le Revenant d'Alejandro González Iñárritu


+ Premier Contact de Denis Villeneuve (tout est dans le cercle)
+ Dernier train pour Busan de Sang-Ho Yeon (un train d'enfer)
+ Paterson de Jim Jarmusch (la poésie de la vie)
+ Frantz de François Ozon (la couleur des sentiments)
+ Viva de Paddy Breathnach (Jesus à la Havane)
+ Sing Street de John Carney (trop choupi)
+ The Strangers de Na Hong-jin (diaboliquement vôtre)
+ Captain Fantastic de Matt Ross (la contre-culture en marche)
+ Les premiers, les derniers de Bouli Lanners (western crépusculaire)


D'autres films marquants, surprenants, dérangeants, délirants vus cette année :


Boris sans Béatrice (2016) de Denis Côté (mieux vaut tard que jamais)
Béliers (2015) de Grímur Hákonarson (revenons à nos moutons)
Vers l'autre rive (2015) de Kiyoshi Kurosawa (quand l'autre vient à nous manquer)
99 Homes (2014) de Ramin Bahrani (Spéculation immobilière And Co)
Balada triste (2011) de Álex de la Iglesia (le cirque de la vie)
Poetry (2010) de Lee Chang-Dong  (un beau portrait de femme)
L'Autre rive (2004) de David Gordon Green (l'enfer, c'est la famille)
Mysterious Skin (2004) de Gregg Araki (l'enfance assassinée)
Possession (1981) de Andrzej Zulawski (la vie n'est pas un long fleuve tranquille)
Le nôtre parmi les autres (1975) de Nikita Mikhalkov (un western en Russie)
Zardoz (1974) de John Boorman (quand le mâle arrive)

Celui qui me tient particulièrement à coeur :

The Station Agent (2003) de Tom McCarthy (solitaire mais pas tout seul)

14 commentaires:

  1. Ah enfin ! :D
    Quelques films en commun finalement ! Notamment le Ozon que je suis content de voir apparaître en bonne place. Je suis passé à côté du western de Bouli Lanners, mais il doit intriguer ! Content aussi que tu ai pu faire un rattrapage (sorti en 2015 en France) sur le Kurosawa qui a proposé là un très joli film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui ! Et c'est ta piqûre de rappel qui m'a incitée à le faire ;-)

      Je trouve que le dernier film de Bouli Lanners est aussi son meilleur film à ce jour, plus abouti et mieux construit au niveau du scénario, très bonne direction des acteurs, belles images (mais ça, on savait déjà).

      J'ai vu peu de films de Kiyoshi Kurosawa (Shokuzai et Vers l'autre rive) mais je les ai tous les deux beaucoup aimés. Il faudrait maintenant que je découvre ses autres films !

      Supprimer
  2. Intéressante entrée de "l'étreinte du serpent" (dont on m'a dit fort bien) peu croisée ailleurs que dans ce florilège de très bon goût. Je m'y retrouve partiellement, ma curiosité cinéphile ayant eu cette année un rayon d'action limité. Je garde dans un coin de tête ce train pour Busan, le Captain Fantastic et pourquoi le Toni Erdmann tout poilu.
    Une très bonne année 100ti :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toni Erdmann n'a malheureusement pas connu un grand succès chez mes amis blogueurs. Il reste malgré tout un des films les plus importants et les plus intéressants vus au cinéma cette année en ce qui me concerne. Et en plus la réalisatrice est une femme, la seule d'ailleurs représentée dans mon classement, et je suis la première à le déplorer.

      J'ai beaucoup aimé L'étreinte du serpent et ne peut que t'encourager à le voir d'une manière ou d'une autre. J'attendais ce film avec impatience et je crois qu'il n'a eu qu'une vingtaine de séances en tout et pour tout. Dommage car il méritait sans aucun doute une meilleure distribution. En tout cas, ce fut un régal de le voir au cinéma.

      Oh cela faisait longtemps qu'on ne m'avait plus appelé 100ti (senti plus précisément). Tu me fais remonter le temps princécranoir, un temps où je participais à un forum... nostalgie quand tu nous tiens !

      Je te souhaite une excellente année à toi également, mais on va se revoir tout bientôt car je passe par chez toi dès maintenant :)

      Supprimer
  3. Bonjour Sentinelle,

    Je regrette d'avoir manqué L'Etreinte du serpent et j'aimerais bien voir Paterson. Pour le reste, Toni Erdmann et The Revenant ne figureront pas dans mon top (où nous n'aurons que Frantz en commun je pense), mais de toute façon ces bilans divers de fin d'année ne montrent que la "vérité du moment". :)
    Strum

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu devrais apprécier L’Étreinte du serpent. Pour Paterson, c’est déjà plus délicat à prévoir, moi-même je n’en savais rien du tout. Même si j’ai tendance à apprécier les films du réalisateur en général, ce qui était plutôt engageant à la base. Mais ce film est tellement fragile que le spectateur peut soit verser dans l’ennui soit se laisser prendre par le rythme lent et le quotidien des personnages. Et apprécier en leur compagnie les multitudes petites variations des jours qui se suivent mais qui ne se ressemblent qu’en apparence. Il présente aussi un tableau un peu idyllique (la ville, le couple), mais c'est voulu aussi. Ce film, c’est un poème à lui tout seul. Mais j’en reparlerai prochainement, car j’ai envie de garder une trace de ma vision du film sur mon blog, puis de partager mes impressions.

      The Revenant, la virtuosité du réalisateur me bluffe, j’en ai pris plein les oreilles et plein les mirettes. Cela ne reste que du grand spectacle mais il en faut aussi, enfin c'est mon avis :)

      Ah ces bilans ! Chaque année, je me dis que je ne vais pas le faire et je finis par le faire quand même. J’ai du mal avec cet exercice, comme j’ai du mal à noter les films d’ailleurs. Quelque part, cela ne veut pas dire grand-chose et on compare des films qui ne sont pas comparables. Idem pour mes ressentis, c’est compliqué à hiérarchiser. MAIS ! Car il y a un mais, comme toujours. D’abord, je constate que mes lecteurs, occasionnels ou autres, y reviennent régulièrement au cours de l’année. Alors si cela peut donner envie, ne serait-ce qu’à un seul, de voir un film par ce biais, et bien j’en serai ravie. Puis visiter les bilans de mes amis blogueurs me permet aussi de noter certains films que j’ai loupés. Je peux ainsi me rattraper l’année suivante, via DVD ou VOD. En conclusion, l’exercice est imparfait n’est pas inutile non plus ;-)

      Supprimer
  4. Tu sais que je n'ai pas trop aimé Toni Edrmann :o Par contre j'ai bien aimé The Revenant et aussi The Strangers! :D
    Comme tu sais, j'ai adooooré Dernier train pour Busan, Captain Fantastic et Sing Street ! Je suis également contente de retrouver Viva !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a pas mal de goûts communs, mais ce n'est pas une surprise pour moi non plus ;-) Concernant le film Viva, j'avais vraiment envie qu'il apparaisse dans ma liste, et je vais surveiller de près le réalisateur.

      Supprimer
  5. Ah enfin Mon Revenant sauvé :-)
    Est-ce parce qu'il est sorti en tout début d'année que tout le monde la oublié ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que la plupart ont privilégié un autre type de film. Mais je me souviens d'avoir été clouée sur mon siège pendant le premier quart d'heure, et ça, ce n'est pas à la portée de n'importe quel réalisateur. Puis la mise en scène, l'éclairage, la prise de son, la direction d'acteurs... je trouve normal qu'il se retrouve sur mon podium :)

      Supprimer
  6. Et LEO bon sang, Leo !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En sortant de la salle, c'était évident pour moi qu'il allait enfin recevoir son prix d'interprétation masculine. Pour un peu, on croirait d'ailleurs que le film a été taillé sur mesure pour qu'il l'obtienne. Je t'avoue que je suis moins fan que toi de Leo, je l'aime bien mais sans plus. Je préfère Tom Hardy par exemple.

      Supprimer
    2. Tout à fait pour Di Caprio, le prix d'interprétation de la meilleure grimace. ;)
      Strum

      Supprimer
    3. oh, tu vas t'attirer les foudres de Pascale ! Mais je vois bien ce que tu veux dire ... ;)

      Supprimer