lundi 24 juillet 2017

Dunkerque de Christopher Nolan

Dunkirk de Christopher Nolan
Avec Fionn Whitehead, Tom Hardy, Mark Rylance, Kenneth Branagh
États-Unis, Royaume-Uni, France, Pays-Bas.  Date de sortie : 2017


Le britanno-américain Christopher Nolan (Memento, Inception, Interstellar) a voulu rendre hommage à ses compatriotes en réalisant un film sur l’opération Dynamo de Dunkerque, « une victoire dans la défaite » dixit Winston Churchill himself. 

En nous plaçant au coeur de l'action - qui ne s'arrête jamais - à l'aide d'une caméra subjective, le réalisateur multiplie les points de vue : sur la plage, en mer et dans les airs. Mais toujours au plus près des soldats et autres gradés, ou encore des civils venus porter secours sur leur frêle embarquation. Ce sont des images plein les yeux (belle utilisation de l'espace, du paysage, des figurants, des acteurs) et des sons plein les oreilles (cris, bruit des explosions des bombes, des tirs de mitraillette et des avions qui canardent, ça pétarade de partout). Je m'en voudrais de ne pas mentionner l'excellent travail du compositeur de musique de film Hans Zimmer, qui a composé une bande-son oppressante à souhait. 

J'ai apprécié cette "réalité de Dunkerque" filmé par le réalisateur, même s'il a un petit côté catalogue militaire à force de diversifier les points de vue (U-Boot, Heinkel, Spitfire, j'ai presque l'impression de m'y connaître). Pari réussi pour cette expérience immersive très efficace, même si la manœuvre a également ses limites, aussi nous ne serons jamais dans un film d'histoire mais toujours dans un film d'action et de survie. Difficile aussi de réaliser un film de guerre sans que le patriotisme pointe le bout de son nez et Dunkerque de Christopher Nolan respecte parfaitement la tradition. 

A défaut de grandes émotions, de psychologie ou de film à thèse, ce grand spectacle, qui mise avant tout sur les sensations directes, a de la gueule comme on dit. De là à dire qu'il s'imprimera durablement dans ma mémoire, seul l'avenir me le dira. A voir au cinéma, bien évidemment.



12 commentaires:

  1. :(
    J'ai pas aimé du tout pour diverses raisons, la musique entre-autres, elle ne m'a pas oppressée mais m'a réveillé à 3/4 reprises...
    ++ & bonne journée ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Ronnie, va tout de suite consulter un ORL car je m'interroge sur le fonctionnement de ton système auditif (dormir quand ça pétarade à ce point-là, cela devient inquiétant).

      Très bonne journée l'ami ;-)

      Supprimer
  2. Vu aussi ! J'ai plus de réserves que toi. Après l'émouvant Interstellar, Nolan retombe pour moi dans ses travers et livre un film conceptuel sur la relativité du temps où l'enjeu narratif (comment imbriquer trois lignes narratives, la première d'une semaine, la deuxième d'un jour, la dernière d'une heure) écrase les personnages qui ne sont que des silhouettes. J'ai été moins "immergé" qu'occupé à identifier les points d'intersection entre les trois récits. Voir mon analyse chez moi. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me retrouve assez bien également dans tes critiques, sauf que cela ne m'a pas autant gênée que toi. J'étais partie en ayant bien en tête quel type de film j'allais voir (j'avais lu quelques interviews du réalisateur auparavant) et j'ai eu exactement ce à quoi je m'attendais. C'est en effet conceptuel, maintenant libre au spectateur de s'y retrouver ou pas mais je trouve que Nolan se déçoit pas dans la mesure où il ne nous trompe jamais sur la marchandise. C'est typiquement le genre de film où il ne faut pas réfléchir je pense, mais ouvrir grand ses yeux et ses oreilles et profiter du spectacle, si j'ose dire.

      Supprimer
  3. Certes, mais pour "profiter du spectacle", encore faudrait-il que celui-ci soit présenté de manière fluide et claire et ce n'était manifestement pas l'intention de Nolan, qui avait je crois de plus hautes ambitions et triture sans arrêt la narration pour laisser place à son obsession de la relativité du temps comme si Dunkerque n'était qu'un prétexte. Du coup, les évènements ont perdu pour moi de leur impact (pas une scène qui ne soit menée à son terme, tout est coupé avant) et j'ai l'impression que c'est un film qui va s'effacer rapidement de ma mémoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, le film était présenté de manière fluide et claire mais je ne me suis jamais posée de question sur sa construction, je suis restée plus volontiers dans le concept "sur la plage, en mer et dans les airs", et j'ai totalement occulté cette relativité du temps. Maintenant je crois que ce film va très certainement s'effacer rapidement de ma mémoire mais c'est aussi le propre de ce genre de concept. Cela n'en fait pas un mauvais film sur le moment. En tout cas, je n'ai pas été déçue car je m'attendais tout à fait à ce genre de film. Mais il me semble que tu n'avais pas apprécié non plus The Revenant d'Iñárritu, qui naviguait dans les mêmes eaux. Pas étonnant donc que tu n'apprécies pas plus celui-ci, on va dire que tu es cohérent avec toi-même ;-)

      Supprimer
  4. Je ne parierais pas à ta place sur les chemins empruntés par les films dans les dédales de l'esprit. De mon côté, j'ai été je crois davantage convaincu, même si je n'insiste pas tant sur l'immersif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux parler de ses autres films ? Ah mais je suis bien d'accord avec toi. Mais avec celui-là, mon esprit est resté bien tranquille et je ne me suis pas posée de question.

      Mais moi aussi j'ai été convaincue par ce film ! Ce qui ne m'empêche pas de comprendre ce que d'autres n'ont pas aimé. Ou ce qui leur a manqué.

      Supprimer
  5. Je n'ai sans doute pas ressenti d'émotion... mais une grande tension et j'aime ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans son genre, c'est une grande réussite.

      Supprimer
  6. J'ai étonnamment beaucoup aimé Dunkerque alors que je n'aime pas tout le temps ce que fait Nolan et je comprends les défauts qu'on lui reproche. Mais la démarche m'a semblé tout le long logique et surtout j'étais fascinée par la proposition de Nolan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage complètement ton point de vue : je n'aime pas tout le temps ce que fait Nolan, je comprends les défauts qu'on lui reproche mais j'ai - étonnamment - beaucoup aimé le film.

      Supprimer