vendredi 24 février 2017

Le peintre Vladimir Baranoff-Rossiné

Né à Kherson dans une famille juive ukrainienne en 1888 et mort en janvier 1944 à Auschwitz, Vladimir Baranoff-Rossiné est un musicien, peintre et sculpteur russe d'inspiration futuro-cubiste. Il est également connu  pour ses inventions synesthésiques consacrées à l’union du son, de la forme et de la couleur.











5 commentaires:

  1. un de plus que je découvre, très bel ensemble, je serais toujours étonné de voir que de très bon artistes sont passé au travers de publications et autre mag' qui plus est quand il a eu une fin dans un camp.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est d'autant plus étonnant qu'il s'est installé quelques années à Paris : "Il s’installe à Paris en 1910 et subit, comme nombre de ses compatriotes, l’influence de l’expressionnisme européen – hérité notamment de la peinture de Van Gogh et de Gauguin –, du cubisme parisien et du futurisme italien. "

      Source : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-baranoff-rossine/

      Une rétrospective de son œuvre fut d'ailleurs organisée en 1972 au Musée national d'art moderne à Paris. C'est loin déjà...

      Supprimer
  2. Réponses
    1. De jolies couleurs qui me consolent de ce ciel désespérément gris et pluvieux de ces derniers jours, misère.

      Supprimer
  3. Tu as raison, c'est la grande fête des couleurs et des formes chez Vladimir, avec la classe internationale s'il vous plaît ! Cubisme, futurisme, travaux expérimentaux sur les tonalités, la vitesse, le réel et le rêvé, la déconstruction, l'émotion sous-jacente, j'adore les créations qui, comme celles-ci, ont illuminé l'entre-deux-guerres. La montée des périls et les luttes opposant les idéologies fortes de l'époque ont accouché d'oeuvres titanesques que je trouve fascinantes, à l'image des travers et du génie humains. En couchant les teintes sur ses toiles truffées de lignes et de quarts de ronds, Baranoff nous éclaire sur les vertiges hélicoïdaux de nos esprits toujours en chantier. C'est bon, ça, c'est plein d'énergie et de figures ouvertes à toutes les interprétations possibles : gé-nial !

    RépondreSupprimer