lundi 31 octobre 2016

Bilan du mois d'octobre


Films



* * * *
Les Trois jours du Condor (Three Days of the Condor, 1975) de Sydney Pollack
French Connection (1971) de William Friedkin
Brigadoon (1954) de Vincente Minnelli
Le Criminel (The Stranger, 1946) de Orson Welles
La Fin du jour (1938) de Julien Duvivier
La Belle équipe (1936) de Julien Duvivier  ❤


* * *
Captain Fantastic (2016) de Matt Ross
Sing Street (2016) de John Carney
Mr. Ove (En Man Som Heter Ove, 2016) de Hannes Holm
Boris sans Béatrice (2015) de Denis Côté  
The Witch (2015) de Robert Eggers
Joe (2013) de David Gordon Green
The Station Agent (2003) de Tom McCarthy
Hollywood Ending (2001) de Woody Allen  
Le nôtre parmi les autres (Svoi sredsi tchoujykh, tchoujoi sredi svoikh, 1975) de Nikita Mikhalkov
Le Vent de la plaine (The Unforgiven, 1960) de John Huston
Marie-Octobre (1959) de Julien Duvivier
L'Esclave libre (Band of Angels, 1957) de Raoul Walsh
Voici le temps des assassins (1956) de Julien Duvivier


* * (*)
Fritz Bauer, un héros allemand (Der Staat gegen Fritz Bauer, 2015) de Lars Kraume
La Forteresse noire (The Keep, 1983) de Michael Mann
La Banquière (1980) de Francis Girod


*
Orpheline (2016) de Arnaud des Pallières




Lectures


* * * *
Jours de miel (Gallimard, 2016) de Eshkol Nevo 
Les Hortenses (Signatures Points, 2016) de Felisberto Hernandez
Le violon du fou (Œuvres romanesques, Actes Sud, 2014) de Selma Lagerlöf
A l'ombre des jeunes filles en fleurs (A la recherche du temps perdu, Collection Quarto Gallimard, 1999) de Marcel Proust


* * *
Laëtitià ou la fin des hommes (Seuil, 2016) de Ivan Jablonka
Maintenant ou jamais (Phébus, 2016) de Joseph O'Connor
Il était une ville (Flammarion, 2015) de Thomas B. Reverdy 


* * (*)
Caroline et Monsieur Ingres (Le Cri, 2006) de Gaston Compère




BD


* * * *
La ville qui n'existait pas (Les Humanoïdes associés, 2007) de Pierre Christin et Enki Bilal ❤


* * *
Hubert aime l’art (Dargaud, 2016) de Ben Gijsemans
Le goût du chlore (Casterman, 2008) de Bastien Vivès
Le gourmet solitaire (Casterman, 2005) de Jirô Taniguchi et Masayuki Kusumi


* * (*)
L'arabe du futur, tome 1 (Allary Editions, 2014) de Riad Sattouf




Musée, Exposition, Festival


* Musée Ianchelevici  de La Louvière  :
- Exposition Des figurations. Acte 1 : Goran Djurović, François Jacob, Laurent Lankmans, Agnès C.H. Peeters, Julian Spianti

 * Centre de la Gravure et de l'Image imprimée de La Louvière :
- Exposition Shakespeare à la folie - Affiches internationales
- Exposition Les lauréats des Prix de la Gravure
- Exposition Que sont-ils devenus ? (les lauréats du Prix depuis 1989)

* Leuvense Universiteitsbibliotheken (la bibliothèque de l'Université de Louvain) :
- Exposition Utopia & More : Thomas More, les Pays-Bas et la tradition utopique 

* M - Museum Leuven :
- Exposition Op zoek naar Utopia (À la recherche d'Utopia)
- Exposition Lieve Blancquaert | Ecce Homo


* Boris sans Béatrice de Denis Côté (film)
* Orpheline d'Arnaud Des Pallières (film)
* Rencontre avec Sergi López
* Manoir de Pier-Luc Latulipp et Martin Fournier (documentaire)


16 commentaires:

  1. Three Days of the Condor & French Connection, je suis fan absolu de ces monuments des 70's.
    Matt Ross & son Captain pas fantastic du tout m'ont filé la gerbe par contre ..
    Bonne journée chère sentinelle.
    ++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello cher Ronnie ! Je me doutais bien qu'on allait se retrouver sur Three Days of the Condor & French Connection, comment ne pas les apprécier d'ailleurs ? J'ai lu ton com' chez Tina à propos de Captain Fantastic, il est intéressant de constater à quel point ce film t'a déplu, alors je ne sais pas pourquoi mais c'est qu'il a dû te toucher d'une manière ou d'une autre. En tout cas, il ne t'a pas laissé indifférent ;-)

      Supprimer
  2. Mes sorties au cinéma sont assez rares ces derniers temps mais j'ai été ravie de découvrir avec mes deux ados Captain Fantastic.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien aimé le film également, mention spéciale pour les jeunes ados qui y jouent. Idem concernant Sing Street de John Carney. Mais comment font-ils pour trouver des jeunes talents ayant un tel potentiel ?

      Supprimer
  3. Hello Sentinelle, que du très bon dans tes films 4 étoiles, Les trois jours du Condor et French connection bien sûr, mais aussi La fin du jour, peut-etre mon Duvivier préféré, et le génial Brigadoon, lui certainement mon Minnelli préféré ! Pas vu Captain fantastic en revanche.
    Strum

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Strum,

      J'ai beaucoup aimé également La fin du jour. Un bel hommage sensible, mélancolique, drôle et émouvant d'un réalisateur pour les acteurs. La télévision nous a gâtés en diffusant dernièrement plusieurs films restaurés de Julien Duvivier, que je découvre peu à peu. Et je n'ai jamais été déçue jusqu'à présent, que du contraire !

      Brigadoon... comment y résister ? Mais je suis bien incapable d'en choisir un parmi ceux que j'aime du réalisateur, il y en a beaucoup trop ! Voir un film de Minnelli, c'est l'assurance garantie de passer un excellent moment de cinéma, bref je suis vraiment fan :)

      Supprimer
  4. Quelle frénésie culturelle !
    De bien belles choses en tout cas. Bravo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que de tentations aussi ! Plein de bien belles choses, oui, y compris les expositions que j'ai vues et qui valent le déplacement :)

      Supprimer
  5. Les Trois jours du Condor = Il faudrait que je le revoie dans de meilleures conditions. Je l'ai vu en rentrant d'un long voyage en train, je me suis endormie au bout de 10 minutes !
    French Connection = J'adooore !! :D
    J'ai adoré Captain Fantastic et Sing Street ! J'espère pouvoir les caler dans mon top 10 de l'année !
    Hollywood Ending est un bon Woody Allen, bien pensé et drôle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se retrouve Tina, comme souvent j'ai envie de dire ! J'ai failli accoler un ptit cœur à côté de Sing Street, comme à côté de Hollywood Ending, de Boris sans Béatrice, de The Station Agent, j'ai hésité pour Mr. Ove ou encore Captain Fantastic. Puis je me suis dit que cela ferait très Saint Valentin avant l'heure alors je me suis abstenue. Mais je les ai vraiment bien aimés, même si cela n'en fait pas non plus des œuvres incontournables.

      Les Trois jours du Condor mérite effectivement une deuxième vision, c'était visiblement pas le bon moment pour le voir. Car il faut le voir le Robert Redford qui court, qui court, qui court mais qu'est-ce qu'il court bien aussi, quelle classe :-D

      Supprimer
    2. Et j'imagine que Redford a les cheveux dans le vent quand il court ! :D
      (mais c'est mimi les petits coeurs !! <3 ).

      Supprimer
    3. Oui, et puis Redford... parce qu'il le vaut bien !

      Supprimer
  6. Bonjout Sentinelle, j'ai revu récemment La fin du jour et Voici le temps des assassins: deux très bons classiques français. Sinon, je suis contente que tu aies aimé The Station Agent et Mr Ove: des "petits" films très sympas. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dasola,

      J'avais d'ailleurs retenu ton billet concernant Mr Ove ! Comme tu le dis si bien, ce sont, avec The Station Agent, de "petits" films très sympathiques, que j'affectionne particulièrement.

      Supprimer