mardi 31 mai 2016

Bilan du mois de mai 2016


Films


* * * *
Zootopia (2016) de Byron Howard et Rich Moore
Le Bouton de nacre (El Botón de Nácar, 2015) de Patricio Guzmán 
Vers l'autre rive ( Kishibe no tabi, 2015) de Kiyoshi Kurosawa ❤
Shaun le mouton (Shaun the Sheep Movie, 2015) de Richard Starzak et Mark Burton ❤
Harry dans tous ses états (Deconstructing Harry, 1997) de Woody Allen
Goya l'hérétique (Goya, oder Der arge Weg der Erkenntnis, 1971) de Konrad Wolf
Bunny Lake a disparu (Bunny Lake Is Missing, 1965) de  Otto Preminger  ❤ 
America, America (1963) d'Elia Kazan 
Elle et lui (An Affair To Remember, 1957) de Leo McCarey  ❤


* * *
Cemetery of Splendour (Rak ti Khon Kaen, 2015) de Apichatpong Weerasethakul
Miss Hokusai (2015) de Keiichi Hara
Notre petite soeur (Umimachi Diary, 2014) de Hirokazu Kore-eda
Vampires en toute intimité ( What We Do in the Shadows, 2014) de Jemaine Clement
Samson & Delilah (2009) de Warwick Thornton
Celebrity (1998) de Woody Allen
Les Grandes gueules (1965) de Robert Enrico
Les Assassins sont parmi nous (Die Mörder sind unter uns, 1946) de Wolfgang Staudte
Mon épouse favorite (My Favorite Wife, 1940) de Garson Kanin


* * (*)
Ave, César! (Hail, Caesar!, 2016) de Joel et Ethan Coen
Taxi Téhéran (Taxi, 2015) de Jafar Panahi
The Duke Of Burgundy (2014) de Peter Strickland
Ilo Ilo (2013) de Anthony Chen
Police Python 357 (1976) d'Alain Corneau 




Romans



* * * *
Corps et âme de Frank Conroy ❤
Avenue des mystères de John Irving ❤

* * *
L'intérêt de l'enfant d'Ian McEwan
Bataille de chats d'Eduardo Mendoza



Voici venu le temps du bilan du mois de mai. Comme vous pouvez le constater, je n’ai pas beaucoup suivi l’actualité cinématographique ces dernières semaines : aucun film vu au cinéma (trop la flemme et pas envie de perdre mon temps dans les transports en communs) et pas un mot sur le Festival de Cannes (mais QUI a dévoilé subrepticement sa petite culotte cette année ?). J’ai tout de même regardé la cérémonie d’ouverture du Festival… et euh… on va tout de suite passer à un autre sujet. 

Ceci étant dit, ce mois-ci fut un très bon cru. Il a débuté excellemment avec quelques films japonais assez récents et tous vus en VOD (remarque en passant, je suis très satisfaite de la qualité des images en HD et de la facilité d’utilisation). Passons aux autres films. Mes nominés du mois dans la section humour sont : Shaun le mouton (2015), Vampires en toute intimité (2014) et une comédie américaine à l’ancienne, Mon épouse favorite (1940), avec le séduisant Cary Grant. Ma Palme d’Or de la comédie romantique revient à Elle et lui (1957) de Leo McCarey. 

Je poursuis le cycle consacré à Woody Allen sur une chaîne télévisée belge et ma moisson fut assez bonne également, avec Harry dans tous ses états (1997) et Celebrity (1998). Ce furent visiblement les années où Woody Allen s’intéressait de près à un sujet épineux, j’ai nommé la fellation, dans la mesure où elle occupe une place non négligeable dans ces deux films, avec à la clé une scène assez mémorable que je ne suis pas prête à oublier. Sacré Woody ! 

Quelques belles découvertes ont été faites également grâce au programme TV, que je décortique désormais savamment : Samson & Delilah de Warwick Thornton (Caméra d'Or 2009), Goya l'hérétique (1971) de Konrad Wolf (avec Fassbinder, j’ai appris que Konrad Wolf (1925-1982) serait le plus grand cinéaste allemand de la seconde moitié du XXe siècle, comme quoi j’ai encore beaucoup de choses à apprendre sur le Cinéma et c’est tant mieux) et Les Grandes gueules (1965) de Robert Enrico (quel plaisir de retrouver Bourvil, Lino Ventura et Michel Constantin). Et j'ai enfin pris le temps de voir America, America (1963) d'Elia Kazan.

Les films les moins bien notés ne sont pas mauvais pour autant, disons que je les ai trouvés bancals tout en n’étant pas dénués d’intérêt. Quelques abandons en cours de vision mais ils ont été très vite oubliés. 

Mes deux coups de cœur littéraires du mois furent Corps et âme de Frank Conroy et le tout dernier roman de John Irving, Avenue des mystères. Coïncidence, l’ombre tutélaire de Charles Dickens plane sur ces deux romans, qui sont des récits d’apprentissage de deux jeunes orphelins pauvres, l’un qui deviendra musicien et l’autre écrivain, au destin bouleversé par leurs rencontres respectives. John Irving revient en tout cas en très grande forme, avec un récit foisonnant au rythme trépidant.

L’heure est venue pour moi de mettre ce blog en mode pause pendant une vingtaine de jours à partir du 2 juin, histoire de me ressourcer en famille tout en découvrant un pays que je ne connais pas encore, le Monténégro. Mode non connecté et sans laptop. N’hésitez pas à poster vos commentaires en attendant, je me ferai un plaisir de vous répondre à mon retour. 

Portez-vous bien d’ici là, je vous dis à bientôt !

L'ile de Sveti Stefan dans la municipalité de Budva, Montenegro CC BY-SA 3.0
 

15 commentaires:

  1. Corps et âme.......quel souvenir merveilleux !!

    Bonnes vacances et très bon repos !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mimi ! Je suis très contente que tu passes par ici car figure-toi que c'est toi qui m'a donnée envie de lire Corps et âme de Frank Conroy, suite à ton commentaire élogieux (et mérité). Cela date un peu mais tu sais ce que c'est, une PAL augmente très vite, mais diminue très lentement (en fait, ne diminue jamais en ce qui me concerne). C'est toi également qui m'a donnée envie de lire La symphonie de Leningrad de Sarah Quigley, dans ma PAL depuis quelques mois maintenant. J'ai la folle ambition de le lire encore cette année :)

      Bises et à bientôt !

      Supprimer
  2. добар одмор :-)

    RépondreSupprimer
  3. Profite bien de cette pause ensoleillée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ingannmic, cela nous fera du bien après toute cette pluie qui n'en finit plus ici.

      Supprimer
  4. MacCarey, Preminger, Kazan : on donne dans le haut de gamme du classique. Ajoutez à cela un excellent Allen (Harry, pas l'autre) et un sublime Kurosawa (celui de "Vers l'autre rive", pas le vieux samouraï) et reste à niveau. Sans compter le soutien de "Shaun the sheep", revu encore récemment : inusable. Un peu de déception pour "Miss Hokusai" ? je ne l'ai pas vu mais il me fait très envie. Encore un joli mois de mai, j'ai l'impression.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, un très joli mois de mai qui me satisfait pleinement :)
      Disons que Miss Hokusai m'a laissée un goût de trop peu, notamment en étant assez dispersé au niveau du scénario, tout en restant souvent à la surface des choses. Mais il n'est pas à négliger pour autant car il présente également de très belles séquences, bref à voir tout de même !

      Supprimer
  5. Merci pour ton bilan du mois de Juin !
    Tu as été super "productif" en tout cas et j'ai pleins de nouvelles choses à découvrir grâce à toi !
    Profites de tes vacances !!
    Merci de cet article !

    RépondreSupprimer
  6. Vers l'autre rive = très déçue même si je comprends qu'on puisse aimer. Je crois que là tout est une question de sensibilité !
    Shaun le mouton = Une tuerie technique, humoristique et même émotionnelle, capable de réunir tous les publics. Je suis fan !
    Harry dans tous ses états = Un peu déçue. Le scénario était original sur le temps, y a des séquences cool mais l'ensemble ne m'a pas enthousiasmée...
    Notre petite soeur : Un joli film, doux, sucré, touchant (mais pas le meilleur de Kore-Eda pour moi).
    Vampires en toute intimité : Raaah je l'aime d'amour ce film !!! On m'a même offert le dvd parce que voilàààà !!!! :D
    Ave, César! : Pour moi, on n'est pas loin de la cata. Le film est vraiment sauvé par les scènes de tournage que j'ai trouvées drôle et le jeune Alden.
    Taxi Téhéran : Personnellement j'ai énormément aimé ce film qui m'a fait quelque chose. Mais je comprends qu'on puisse ne pas adhérer, c'est particulier.
    Ilo Ilo : Sur le moment j'avais beaucoup aimé ce film que j'avais trouvé intéressant et touchant. Mais finalement je m'aperçois que je ne m'en rappelle pas bien et qu'il ne m'a pas autant marquée que je l'espérais. Mais ce réalisateur reste prometteur pour moi.

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir Sentinelle, bonne pause au Montenegro. Sinon, Zootopie et Shaun le mouton sont effet deux films d'animation très réussis tant du point de vue des histoires que de l'animation. A bientôt.

    RépondreSupprimer
  8. Profite bien de tes vacances dans ce beau petit pays.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ tous : merci beaucoup pour vos messages de sympathie. Ce mois de juin, bientôt terminé et fort éloigné des écrans, petits ou grands, m'a fait le plus grand bien en tout cas et je ne peux que vous souhaiter le meilleur à celles et ceux qui prendront leurs vacances prochainement. Et profitez du soleil si vous avez la chance d'en avoir !

      Supprimer