samedi 30 avril 2016

Bilan du mois d'avril 2016



Films


* * * *
L'étreinte du serpent ( El abrazo de la serpiente, 2015) de Ciro Guerra ❤
Carol (2015) de Todd Haynes
Les Ardennes (The Ardennes, 2015) de  Robin Pront
Enfant 44 (Child 44, 2015) de Daniel Espinosa
Frances Ha (2012) de Noah Baumbach
Vaudou (I walked with a zombie, 1943) de Jacques Tourneur ❤
Les Poupées du diable (The Devil-Doll, 1936) de Tod Browning ❤
Frankenstein (1931) de James Whale  ❤


* * *
Les Innocentes (2015) de Anne Fontaine
L'avenir (2015) de Mia Hansen-Løve 
Rosalie Blum (2015) de Julien Rappeneau
Mia Madre (2015) de Nanni Moretti 
La comtesse (2009) de Julie Delpy
Yolanda et le voleur (1945) de Vincente Minnelli


* *
Asphalte (2015) de Samuel Benchetrit
Journal d’une femme de chambre (2015) de Benoît Jacquot
L'Hermine (2014) de Christian Vincent
Dallas Buyers Club (2013) de Jean-Marc Vallée
Che - 1ère partie : L'Argentin ( Che: Part One, 2008) de Steven Soderbergh
Purple Rain (1984) de Albert Magnoli




Romans



* * * *
A la recherche du temps perdu, tome 1 : Du Côté de chez Swann de Marcel Proust
Toutes les vagues de l’océan de Víctor del Árbol
Blue book de Elise Fontenaille


* * *
Le chagrin des vivants de Anna Hope
L'amie prodigieuse, tome 1 : Enfance, adolescence de Elena Ferrante
La Chute du British Museum de David Lodge
Nymphéas noirs de Michel Bussi



BD


* * * *
Rosalie Blum, tome 1 : Une impression de déjà-vu de Camille Jourdy
Rosalie Blum, tome 2 : Haut les mains, peau de lapin ! de Camille Jourdy
Rosalie Blum, tome 3 : Au hasard Balthazar ! de Camille Jourdy



21 commentaires:

  1. Et hop, un tome de Proust avalé dans le mois en plus du reste. Dire que j'ai déjà du mal à finir le (pourtant très bon) roman que j'ai entamé le mois précédent. Sans parler des films ! Heureusement que j'ai un peu d'avance sur les classiques. A part le Minnelli que je n'ai pas vu, je valide toutes les étoiles accordées aux films de Whale, Browning et Tourneur. Dans la liste plus récente, je ne peux me prononcer que sur "Frances Ha" que j'avais ma foi beaucoup apprécié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Princécranoir,

      En ce qui concerne Proust, le mois d'avril fut surtout le mois au cours duquel j'ai terminé le premier tome. Je serais d'ailleurs bien incapable de te dire quand je l'ai commencé, en tout cas il y a plusieurs mois. Bref je ne l'ai pas avalé du tout mais je l'ai plutôt dégusté avec parcimonie mais aussi gourmandise. Idem pour le deuxième tome, déjà entamé et que je me réserve en général pour le dimanche matin. Nous en reparlerons donc dans quelques mois :-)

      Supprimer
    2. lorsque nous nous retrouverons à l'ombre des jeunes filles en fleur... ;-)

      Supprimer
    3. Certes, ce qui, avouons-le, sera plus politiquement correct que de nous retrouver à Sodome et Gomorrhe ;-)

      Supprimer
  2. Quand j'ai voulu aller voir Les innocentes, il n'était plus à l'affiche, un jour peut-être...Je viens de terminer L'amie prodigieuse, une lecture agréable mais pas un coup de cœur et ce mois-ci je lirai également Le chagrin des vivants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que j'espérais plus d'enthousiasme également concernant L'amie prodigieuse, je me tâte d'ailleurs quant à savoir si je vais lire la suite ou non. Disons que j'ai bien aimé mais sans plus. J'ai préféré Le chagrin des vivants mais il m'a manqué un petit quelque chose pour être totalement conquise. Je suis curieuse de lire ton avis en tout cas.

      Supprimer
  3. Carol est un très beau film qui dépasse la question de l'homosexualité, qui est plutôt un film sur les responsabilités à prendre à cause (ou grâce) à l'amour, un cadeau tombé du ciel.
    Mia Madre est mon film préféré sorti au cinéma l'an dernier. Un des meilleurs films de son réalisateur qui sait toujours apporter quelque chose de plus à des sujets qu'il a pourtant déjà exploités.
    Je garde un bon souvenir de La Comtesse même si ça fait un moment que je ne l'ai pas revu.
    J'aurais mis la même note que toi pour Dallas Buyers Club, très surestimé je trouve. Certes, McConaughey et Leto sont très bons, le sujet est intéressant mais je crois que c'est justement à peu près tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord concernant Carol. Par contre, je n'ai pas adhéré à Mia Madre comme je l'aurais voulu, je lui ai trouvé beaucoup de longueurs, et les deux parties - la maladie de la maman et le tournage - pas toujours bien amenées. Je suis du coup restée "en dehors", sans ressentir aucune émotion. Un comble vu le sujet. Il y a de bonnes choses malgré tout, et l'interprétation de l'actrice principale était parfaite.
      Dallas Buyers Club, je m'en suis toujours méfiée, raison pour laquelle je l'ai vu si tardivement. Et comme attendu, j'ai été déçue. Les deux acteurs sont effectivement très bons, le sujet intéressant mais quel ennui. Le réalisateur s'est tellement ingénié à montrer à quel point son personnage était un beauf qu'il n'a jamais pu me récupérer par la suite. Manque de finesse et de subtilité, pas de mise en scène. Je crois que je ne l'ai même pas vu jusqu'au bout d'ailleurs, c'est dire. Vraiment très très surestimé, comme tu dis.

      Supprimer
    2. L'émotion, c'est tellement personnel. Si tu es restée "en dehors", je comprends que tu n'aies pas totalement adhéré. Je pense que tu devrais tenter d'autres Moretti "émouvants" du genre "La chambre du fils" pour voir si c'est le film en lui-même qui ne t'a ému ou si c'est plus le style et l'approche qu'a Moretti sur la mort (à part si tu connais déjà bien sa filmo).
      Tu as bien fait de t'en être méfiée ahahah ! :D Je ne fais que partager ton avis. De plus, je trouve que ça ne nous dit pas grand-chose sur le fameux combat que le personnage de McConaughey mène, c'est un peu vain en fait... Et comme tu dis, pas de mise en scène. Pour l'instant, j'ai vu que deux films de Vallée et je me demande quel talent on lui trouve...

      Supprimer
    3. Je connais très mal Moretti, sans trop savoir pourquoi mais force est de constater qu'il ne m'attire pas plus que cela. A tort ou à raison ? Je veux dire par là que si je ne doute pas de son talent, j'ai toujours eu des craintes qu'il ne me convienne pas d'une manière ou d'une autre. Mais je dois en avoir le cœur net, donc oui, je vais tenter de voir d'autres films de lui.

      En ce qui concerne Jean-Marc Vallée, je dois bien t'avouer que je suis allée voir sur internet quels autres films il avait tournés. Après vérification, j'en ai vu trois, sans savoir qu'ils étaient du même réalisateur : Victoria : Les Jeunes Années d'une reine - Dallas Buyers Club (celui que j'ai le moins aimé) et Wild. Bilan assez mitigé finalement, car je me rends compte que j'ai aussi passé quelques moments d'ennui polis avec le premier et le dernier, même si je les ai vus jusqu'au bout. Ils ont un point commun en tout cas : la lutte et la transformation d'un individu face un "système" qui broie, quel qu'il soit (en gros, la société de consommation, les convenances d'une reine, les sociétés pharmaceutiques). Bref, ce sont des sujets intéressants mais son approche ne m'a, jusqu'à présent, pas vraiment convaincue. Mais qui sait un jour prochain ? Je ne lui ferme pas la porte en tout cas.

      Supprimer
    4. Disons que Moretti, c'est un peu du Woody Allen mais en plus psy voire même selon ses films plus politique. C'est particulier et beaucoup pensent qu'il est narcissique (avis que je respecte totalement).
      Effectivement, Victoria était très moyen (sauvé un peu par son sujet, les décors et costumes et l'interprétation d'Emily Blunt) et Wild est pour moi une catastrophe qui passe complètement à côté de son but. Après il parait que son CRAZY est très bien, il faudrait que je le voie histoire que ce réalisateur remonte un peu dans mon estime :o

      Supprimer
    5. Tiens, oui, pourquoi pas voir Crazy ? Ce film ne me dit rien mais si on dit qu'il est très bien, cela mérite de le vérifier par soi-même ;-)

      Supprimer
  4. Bonjour Sentinelle,

    Parmi tes quatre étoiles, j'aime beaucoup le Tourneur, et le Frankenstein de Whale est superbe (même si sa suite, La fiancée de Frankenstein, est encore meilleure). J'avais bien aimé Carole aussi. Comme Tina, Mia Madre est un de mes films préférés de l'année dernière - je suis assez inconditionnel de Nanni Moretti.

    Strum

    PS : Sachez, Sentinelle et Princécranoir, que Sodome et Gomorrhe est le livre le plus drôle de toute La Recherche. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Tourneur et le Frankenstein de Whale ne brillent pas par la qualité de leur scénario mais la mise en scène, les décors, la photographie et les jeux de lumière sont remarquables. Bref, on fait place à la magie du cinéma :)

      Pour rester dans les films anciens, je te conseille également Les Poupées du diable (The Devil-Doll, 1936) de Tod Browning, ne fusse que pour l'interprétation excellente de l'acteur Lionel Barrymore.

      J'ai toujours trouvé ce titre Sodome et Gomorrhe chez Proust assez intrigant, si tu nous dis en plus qu'il est le plus drôle, cela ne peut qu'attiser un peu plus ma curiosité ;-)

      Supprimer
    2. Merci, je n'ai pas vu Les Poupées du diable qui me tente bien.

      Supprimer
  5. Je précise d'ailleurs, à toute fin utile, que j'avais écrit une brève note sur Mia Madre, "chez moi", ou je défendais le film. ;)
    Strum

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu le défends très bien, en effet Strum. Hélas, je suis passée à côté, n'éprouvant guère d'émotions mais pas mal d'ennui. Je le pressentais déjà en voyant la bande-annonce, raison pour laquelle je ne me suis pas précipitée au cinéma. Je me rends compte que je connais très mal Nanni Moretti, à part son film précédent, Habemus Papam, que j'avais trouvé très bon. Pour une raison que j'ignore, ce n'est donc pas un réalisateur vers lequel je me tourne spontanément.

      Supprimer
  6. Moretti est un cinéaste qui utilise des évènements de sa vie privée comme matière à scénario. Il le fait avec beaucoup de talent et d'invention. Si tu veux voir d'autres films de lui, je te conseille Journal Intime et Aprile, que j'aime beaucoup et que tu devrais trouver plus amusants ou plus vifs que Mia Madre.
    Strum

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prends bien note de tes conseils, merci Strum. Le fait qu'ils soient plus vifs que Mia Madre m'aidera certainement :)

      Supprimer
  7. Bonjour Sentinelle, je m'interroge sur ton 4 * à propos d'Enfant 44 que j'ai trouvé nul (et je ne suis pas toute seule). Pour les autres films listés, je suis d'accord sauf l'Avenir qui est selon moi le meilleur film français de l'année (pour l'instant). Bonne fin d'après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dasola,

      Je confirme, j'ai vraiment bien aimé Enfant 44 de Daniel Espinosa et j'ai été très étonnée de voir à quel point il avait été descendu par certains spectateurs, comme quoi les goûts et les couleurs. Ceci dit, je n'ai pas lu le roman et les mauvaises critiques que j'ai lues provenaient souvent des spectateurs qui avaient lu le livre auparavant. Alors je ne sais pas si c'est ton cas ? Bonne journée à toi.

      Supprimer