dimanche 27 septembre 2015

Anytime, anyplace, anywhere, anyway!



American Gigolo de Paul Schrader, sorti en 1980, passe ce soir sur ARTE.  Si le film n'a absolument laissé aucune trace dans ma mémoire (à part son affiche), il n'en est pas de même de la musique du film : Call Me, coécrit et chanté par Deborah Harry du groupe Blondie.  Souvenirs souvenirs :-)

4 commentaires:

  1. Tout pareil, je me souviens de 'Call me' juste parce que c'est la chanson qui rythme la séquence d'ouverture, le reste n'a pas laissé de trace non plus dans ma mémoire .... Alzheimer quand tu nous tiens. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si on disait que c'est surtout le film qui ne valait pas la peine de s'en souvenir ;-)

      Supprimer
  2. Musique qui fonctionne encore à merveille aujourd'hui. Je n'en dirais pas autant du film, puisque... je ne l'ai pas vu !

    RépondreSupprimer
  3. Et je crois que tu ne rates rien ;-) Je n'ai jamais été très fan de Richard Gere, mais je me souviens qu'il a connu ses heures de gloire avec quelques films comme American Gigolo, Officier et Gentleman, Cotton Club et Pretty Woman.

    J'adorais par contre Debbie Harry et son groupe Blondie, qui ont sorti quelques tubes que j'apprécie toujours autant. Je me souviens aussi de son single Rapture (1981), on y trouve un morceau RAP, une première je crois pour une chanteuse blanche. Mais je préfère ses chansons précédentes, plus disco-pop-new wave. Puis je la trouvais trop belle. Et dire qu'elle a 70 ans maintenant, my god le temps passe vite.

    RépondreSupprimer