lundi 31 août 2015

Bilan du mois d'août 2015

Films


* * * *
Le Petit Prince de Mark Osborne (France - 2015)
Mustang de Deniz Gamze Ergüven (Turquie - 2015)
The Boxtrolls de Graham Annable et Anthony Stacchi (États-Unis - 2014)
Souvenirs de Marnie de Hiromasa Yonebayashi (Japon - 2014)
Il Divo de Paolo Sorrentino (Italie, 2008) 
Une histoire simple de Claude Sautet (France, 1978) 
My Fair Lady de George Cukor  (États-Unis - 1964) 


* * *
Mr. Holmes (2015) de Bill Condon
Floride (2015)  de Philippe Le Guay
While We're Young (2014)  de Noah Baumbach
Hipótesis (2013) de Hernán Goldfrid
Les Petits Princes (2013) de Vianney Lebasque
De Behandeling (2013) de Hans Herbots
Pelo malo (2013) de Mariana Rondón
Just like a woman (2013) de Rachid Bouchareb
Les vivants (Die Lebenden, 2012)  de Barbara Albert 
Call Girl (2012)  de Mikael Marcimain 
Rebelle (Brave, 2012) de Mark Andrews
Babycall (2011) de Pål Sletaune
Pandorum (2009)de Christian Alvart
Le sport favori de l'homme (Man's Favorite Sport ?, 1964) de Howard Hawks 
Deux sur la balançoire (Two for the Seesaw, 1962) de Robert Wise
L'Auberge rouge (1951) de Claude Autant-Lara   
Quasimodo (The Hunchback of Notre Dame, 1939) de William Dieterle
Hypnose (Thirteen Women, 1932) de George Archainbaud


* *
Irrational Man (2015) de Woody Allen
The Invisible Woman (2013)  de Ralph Fiennes 
Shelter (2010) de Måns Mårlind et Björn Stein


Romans/Nouvelles


* * * *
Le Géant enfoui  (The Buried Giant,  2015) de Kazuo Ishiguro 
Je vous écris dans le noir  (2015) de Jean-Luc Seigle


* * *
L'arbre aux haricots (The Bean Trees,  1988) de Barbara Kingsolver

Intérieur nuit (Night Film 2013) de Marisha Pessl 
Corruption (Heartstone,  2010) de C.J. Sansom


Exposition


14 commentaires:

  1. Hello Sentinelle.

    Très heureux de voir quatre étoiles pour "Mustang". Ravi aussi d'en voir trois et demie pour "Floride".Vas-tu en parler en détail un de ces jours ? Du côté des séances de rattrapage, c'est le nombre qui m'impressionne ! ;-) Peux-tu dire un mot de plus sur "Pelo Malo", un film que je voulais voir et que j'ai laissé filer ?

    Du côté littérature, beaucoup des livres que tu présentes me sont inconnus. Tout de même, j'ai quelques notions de Maupassant, mais pas sur ce recueil. Je suis un vrai admirateur de "Bel-Ami", en revanche, langue magnifique et excellent sujet. "Histoires singulières" m'intrigue par son titre: qu'est-ce que ça raconte, au juste ?

    Je te dis à bientôt :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Martin,

      J’avoue que j’ai été hésitante avant d’aller voir Mustang, par crainte que le film souffre de quelques clichés. Mais les bonnes critiques lues, dont la tienne, m’ont convaincue d’y aller et je n’ai pas été déçue. J’ai bien apprécié également Floride, qui n’a malheureusement pas bénéficié d’une bonne date de sortie dans la mesure où ce n’est pas vraiment le genre de sujet que les spectateurs vont s’empresser d’aller voir en été. Pourtant le couple père-fille joué par Jean Rochefort et Sandrine Kiberlain fonctionne à merveille et il serait dommage de passer à côté. Bref je te le conseille si tu ne l’as pas déjà vu, car je pense que tu devrais bien l’aimer. D’autant plus que tu apprécies tout comme moi l’actrice Sandrine Kiberlain, qui nous offre une nouvelle fois une interprétation remarquable.

      Pour les séances de rattrapage, j’ai fait fort ce mois d’août ! Il faut dire que j’ai récemment accès à beaucoup plus de chaînes Cinéma et que les tentations se multiplient. Etant en vacances une bonne partie de ce mois de septembre, j’en verrai sans doute très peu en comparaison, ce qui me permettra de consacrer plus de temps à la lecture. "Pelo Malo" est donc passé sur une de ces chaines thématiques et ce fut une agréable découverte. La réalisatrice vénézuélienne nous offre avec son deuxième long-métrage un portrait sensible et subtil d’une enfance contrariée. Le rapport de force entre la mère et l’enfant est très intéressant dans la mesure où il permet également de poser un regard sans complaisance sur la société vénézuélienne. Bref, il en vaut la peine également vu la richesse des thématiques abordées.

      Du côté littéraire, tu devrais connaître l’écrivain Kazuo Ishiguro dans la mesure où il est l’auteur du roman « Les vestiges du jour », adapté au cinéma par James Ivory. J’aime particulièrement son écriture et ses thématiques, qui interrogent l’identité et ses rapports avec la mémoire, l’oubli et le déni. Je reviens également sur le roman « Je vous écris dans le noir » de Jean-Luc Seigle car il a aussi un rapport avec le cinéma : son héroïne est Pauline Dubuisson, dont le destin tragique avait inspiré en son temps le réalisateur Henri-Georges Clouzot avec le film La Vérité, joué par Brigitte Bardot. Un récit bouleversant et un écrivain que je vais relire sans aucun doute. Quant à « Histoires singulières », il s’agit d’un recueil de nouvelles fantastiques d’un écrivain belge, que je ne connaissais pas du tout avant cette lecture. A lire si tu apprécies les ambiances où se confondent les rêves, les fantasmes, le sentiment d’étrangeté et la réalité…

      Sur ce, à bientôt Martin !

      Supprimer
  2. J'aime bien Rebelle, l'histoire est assez touchante, l'animation assez époustouflante et d'une grande précision. Après je le trouve un poil "surestimé" (disons que je ne comprends pas trop son Oscar).
    J'ai trouvé Babycall pas mal, un peu maladroit et pas mémorable. Mais par contre, j'adore toujours autant Noomi !
    J'ai vu un morceau de Shelter par hasard en passant chez ma frangine (j'ai vu la fin)... Ca avait l'air pathétique ce truc...
    Il Divo est vraiment un bijou (ahahhhh j'ai hâte de découvrir Youth au passage !).
    My Fair Lady est également un chef-d'oeuvre à voir et à revoir, une bonne adaptation de Pygmalion !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’adore tout autant que toi l’actrice Noomi Rapace et il faut bien avouer qu’elle est vraiment excellente dans ce film, au point où il mérite une vision rien que pour avoir le plaisir de la voir jouer. Sinon le film est assez bancal dans son genre, je l’ai trouvé aussi un peu confus, tant et si bien que je ne suis pas certaine d’avoir tout compris à la fin mais il a le mérite de proposer quelque chose de différent, accompagné d’une ambiance assez particulière.

      Le début de Shelter n’était pas mal du tout mais la fin… quelle catastrophe et quelle morale à deux balles ! Bref, tu n’as pas vu le meilleur mais tu comprends à quel point on peut passer outre.

      Quant au réalisateur Paolo Sorrentino, j’ai vu trois de ses films (Les Conséquences de l'amour, Il divo et La grande bellezza) et je les ai tous trouvés excellents. Curieuse de voir son dernier film, même s’il semble ne pas faire l’unanimité. Enfin, comme toujours j’ai envie de dire, ce que je peux bien comprendre également.

      Supprimer
    2. Je dois t'avouer que j'ai vu Babycall au cinéma uniquement pour Noomi ! Que n'as-tu pas compris (sans troooop spoiler) ?
      Oui, comme tu dis, Sorrentino n'a jamais fait l'unanimité, donc j'essaie de ne pas trop appréhender Youth. Comme le dit justement Première, soit on adore ses films, soit on déteste !

      Supprimer
    3. Sans trop spoiler ? Euh cela me semble fortement compromis lol
      Disons que j'ai trouvé ce mixte entre les délires d'une mère et le fantôme d'un enfant du voisinage très confus, du coup je me demande si j'ai réellement bien tout compris.

      Supprimer
    4. Oui je vois ce que tu veux dire (tu vois, on peut parler par code lol :D ). J'avoue que le film est confus (et j'avoue aussi ne pas bien me rappeler du film, je préfère ne plus trop avancer de théorie).

      Supprimer
    5. Et bien tu me rassures, car je pense avoir été assez attentive. Mais si le scénario est aussi bancal à la base... pas étonnant qu'on nage en pleine confusion à la fin.

      Supprimer
  3. Bonjour Sentinelle, Il Divo est en effet un film excellent avec un Toni Servillo magistral. Un régal. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dasola,

      Je vois que tu es fan du réalisateur, merveilleusement bien servi par l'excellentissime Toni Servillo. Un régal, comme tu le dis si bien.

      Je te souhaite une excellente journée également.

      Supprimer
  4. The Hunchback of N-D et l'inoubliable Ch. Laughton dans le rôle titre. Le seul vu dans ta liste avec L'auberge rouge.
    Si tu as l'occasion, 'Narcos' 10 épisodes sur Netflix ou dispo en téléchargement, série qui s’intéresse à la traque de Pablo Escobar et du cartel de Medellín par les agents de la DEA.
    J'ai dévoré & je recommande.
    L'acteur qui incarne Pablo est tout simplement exceptionnel.
    http://www.allocine.fr/series/ficheserie_gen_cserie=17010.html
    ++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laughton est absolument saisissant dans ce rôle et sa seule présence rend la vision de ce film quasi incontournable. La réalisation est très réussie également mais je suis un peu fâchée avec l'adaptation scénaristique de l’œuvre littéraire, notamment la fin qui ne correspond pas du tout à celle du roman de Victor Hugo, certes bien plus tragique que celle du film mais tellement plus romantique...

      Quant à L'auberge rouge, j'étais absolument ravie de revoir Fernandel, un acteur qui m'a pas mal accompagné dans mon enfance. J'aimerais d'ailleurs beaucoup revoir la série Don Camillo, par nostalgie mais aussi par curiosité.


      Je note la série Narcos, mais je ne te promets rien quant à mon appréciation. Après plusieurs essais avec d'autres séries, j'ai du mal à dépasser les trois premiers épisodes tellement l'ennui arrive très vite. Mais je vais tenter le coup, je vais bien trouver à un moment ou un autre une série qui me botte bien, alors pourquoi pas Narcos ? Merci pour l'info en tout cas.

      Supprimer
  5. PS / Je déteste N. Rapace :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nooon, ce n'est pas possible, tu charries là, non ? ;-)

      Supprimer