mardi 30 juin 2015

Bilan du mois de juin 2015


Films


* * * *
Loin de la foule déchainée (Far from the Madding Crowd, 2015) de Thomas Vinterberg
The Farewell Party (2014) de Sharon Maymon et Tal Granit
Valley of Love (2014) de Guillaume Nicloux
La Maison du diable ((The Haunting, 1963) de Robert Wise 
Charade (1963) de Stanley Donen
Le Procès (1962) de Orson Welles  
Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse (The Four Horsemen of the Apocalypse, 1961) de Vincente Minnelli
La Ruée vers l'Ouest (Cimarron, 1960) de Anthony Mann 
Drôle de frimousse (Funny Face, 1957) de Stanley Donen


* * *
L'Astragale (2015) de Brigitte Sy
Je suis mort mais j'ai des amis (2015) de Guillaume et Stéphane Malandrin
Une seconde mère (Que Horas Ela Volta ?, 2015) de Anna Muylaert


* * (*)
La sanction (The Eiger Sanction, 1975) de Clint Eastwood
L'Abominable Docteur Phibes (The Abominable Dr. Phibes, 1972) de Robert Fuest 
Un shérif à New York (Coogan's Bluff, 1968) de Don Siegel


* *
Les Enquêtes du Département V : Profanation (2015) de Mikkel Norgaard
Elephant Song (2014) de Charles Binamé
Truman Capote (2006) de Bennett Miller


Romans/Nouvelles


* * * * 
L'Œuvre de Dieu, la part du Diable (The Cider House Rules, 1985) de John Irving 
Nouvelle : Le Bal (1930) d'Irène Némirovsky 
Visages noyés (Faces in the Water, 1961) de Janet Frame


* * *
Miniaturiste (The Miniaturist, 2015) de Jessie Burton
Les amants papillons (As the Earth Turns Silver, 2009) de Alison Wong
Le Jardin de ciment (The Cement Garden, 1978) de Ian McEwan
La Bâtarde (1964) de Violette Leduc


Documentaire


* * *
Citizenfour (2014) de Laura Poitras



Expositions


* * * *
Au temps de Klimt, la Sécession à Vienne à la Pinacothèque de Paris
Pierre Bonnard. Peindre l'Arcadie au Musée d'Orsay 
Rétrospective Marc Chagall aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique 


* * *
Velázquez au Grand Palais
Les Tudors au Musée du Luxembourg


8 commentaires:

  1. Beau bilan

    J'ai peu publié ce mois-ci, car j'ai la flemme de faire un billet pour l'expo Velasquez, et un concert symphonique, et aussi surtout car j'ai lu, en avant première pour la fnac...donc top secret pour le moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que je ne suis plus trop motivée non plus, raison pour laquelle je viens de mettre ce blog en mode pause pour une période indéterminée. Profite bien surtout de tes avant-premières Mimi !

      Supprimer
  2. Raaah il faut que je lise le Irving, ça a l'air troop bien !
    (au fait, vu que tu aimes beaucoup lire et que tu as pas mal de connaissances, des livres à me conseiller en rapport avec l'immigration ou l'exil ?)
    Sinon j'ai beaucoup aimé Loin de la foule déchaînée ! Je ne l'ai pas encore chroniqué car je suis en train de lire le livre (pour l'instant je kiffe) ! Comme tu sais, j'ai également beaucoup aimé le très beau et mystérieux Valley of Love.
    J'ai beaucoup aimé Charade, très bien foutu et avec un charmant duo, en revanche bizarrement (et pourtant j'adore Audrey) je suis beaucoup moins fan de Funny Face, il ne m'a pas trop marquée en fait !
    Je l'ai vu il y a très longtemps mais j'avais à l'époque beaucoup aimé Truman Capote (même si c'est assez lent, je le conviens). Quelque chose m'avait vraiment touchée dans ce film. Je serais en tout cas toujours reconnaissante envers ce film qui m'a permis de me faire découvrir cet immense auteur.
    J'adore La Maison du Diable, un chef-d'oeuvre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Maison du Diable est sans doute le film que j'ai le plus vu dans ma vie et chaque fois, je me dis qu'il est vraiment trop bien !

      Le film Truman Capote m'a fortement déçue, par rapport au livre mais aussi par rapport à son autre adaptation, à savoir Scandaleusement célèbre de Douglas McGrath. Je n'ai pas trop apprécié non plus le jeu de Philip Seymour Hoffman (que j'apprécie par ailleurs beaucoup dans d'autres rôles) mais qui nous offre ici une interprétation à oscars, certes mais sans âme.

      L'immigration ou l'exil ? Vaste sujet souvent bien traité dans la littérature. Quelques pistes : Bohemian flats de Mary Relindes Ellis , Continents à la dérive de Russell Banks, Récits de l'exil de Nina Berberova, Les belles choses que porte le ciel de Dinaw Mengestu, L'étoile des mers de Joseph O'Connor, Certaines n'avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka, Retour au pays de Rose Tremain, Lettres parisiennes : Histoires d'exil de Nancy Huston et Leïla Sebbar. Toutes les références, à part la dernière, sont chroniquées sur ce blog :-)

      Supprimer
    2. Après pour Capote, c'est pas concrètement une adaptation de In cold blood, plus une sorte de biopic sans en être un et un point de vue sur l'écriture du roman, du coup c'est cet ensemble qui m'a paru intéressant. Ah tiens t'as pas aimé PSH dans le film ? :( :(
      Oooooh quelle belle liste de livres, je garde tout ça dans mon PC, merci beaucoup !!!

      Supprimer
  3. Deux fois quatre étoiles pour Audrey Hepburn: je suis ravi !

    Du côté des sorties récentes, je vais essayer d'aller voir "Une seconde mère", moi aussi. "Valley of love" me tente également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux films avec Audrey Hepburn étaient du genre délicieux et distrayants, bref le genre qui fait du bien aussi :-)

      Les deux autres films que tu citent sont très différents mais on y aborde dans les deux la parentalité, un thème assez récurrent en ce moment également.

      Supprimer
  4. Bonjour Sentinelle, bonne pause à toi. Sinon, je suis contente que tu aies mis 4 étoiles pour La maison du diable de Robert Wise qui est un film d'atmosphère fantastique très réussi. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer