vendredi 23 janvier 2015

The Imitation Game de Morten Tyldum


Héros de la seconde guerre mondiale longtemps méconnu, le génial mathématicien anglais Alan Turing fut le décrypteur d’Enigma, une machine à chiffrer utilisée par l’armée de terre, la marine et l’aviation allemandes. Malgré le fait qu’il ait sauvé de nombreuses vies grâce à cette découverte, il restera dans l’ombre de nombreuses années pour des raisons de secret d’État. Fasciné par la recherche, il sera également un précurseur de l’informatique et de l’intelligence artificielle. Jusqu’au jour où une enquête pour cambriolage dévoile son homosexualité, à une époque où elle était sévèrement condamnée… 

Hommage posthume d’un homme au destin tragique, ce film s’appuie sur un scénario solide et une réalisation très soignée. Si la trame du film s’articule essentiellement autour de l’axe de la recherche, de l’espionnage et de la personnalité d’Alan Turing, il aborde également le droit à la différence. Un film intéressant et sans aucun temps mort mais qui aurait pu sembler un brin convenu si la richesse d'interprétation de l’acteur Benedict Cumberbatch ne faisait pas toute la différence, même si les autres acteurs sont loin de faire de la simple figuration. Une jolie réussite et un acteur qui a définitivement trouvé ses marques dans l'espace cinématographique, et qui pourrait bien obtenir le prochain oscar du meilleur acteur de l’année. A suivre en février prochain !

Les avis du cinéphile m'était conté et  d'Alex.


Titre original : The Imitation Game
Réalisateur : Morten Tyldum
Acteurs : Benedict Cumberbatch, Keira Knightley, Matthew, Goode Mark Strong, Charles Dance Rory Kinnear, Allen Leech
Origine : États-Unis
Genres: Biopic Drame Thriller
Public: Tout public
Année de production : 2014
Date de sortie en Belgique : 14/01/2015
Durée : 1h53

23 commentaires:

  1. je vais surveiller sa sortie en France, ton commentaire va me rendre le travail facile; Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un bon film même si de facture très classique.

      Supprimer
  2. Pas encore vu (normal car il n'est pas sorti mais c'est pour bientôt) mais je compte bien aller le voir !
    Hélas, Benedict ne semble pas être le favori pour l'Oscar... :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours apprécié cet acteur, mais là il s'est surpassé ! Vraiment, il m'a impressionnée. Et s'il ne gagne pas l'oscar cette année, ce ne sera que partie remise car le gaillard n'a pas fini de faire parler de lui.

      Supprimer
    2. Le favori semble être Keaton mais je redoute Redmayne...
      Mais bon, comme tu le dis, il a l'avenir devant lui, il pourra en remporter un plus tard...

      Supprimer
    3. Je crois également que Keaton et Redmayne soient ses plus redoutables adversaires, surtout Redmayne. Quoi qu'il en soit, Cumberbatch a une belle carrière devant lui, et c'est le plus important !

      Supprimer
  3. Très bon film...
    A regarder en V.O de préférence. De facture conventionnelle ( ça marche quand même ) & remarquablement (trans)porté par un Cumberbatch carrément hypnotique, tout le contraire de l'insipide Knightley.
    Bon w-e :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh Ronnie, je ne sais pas si tu t'en rends compte mais c'est bien la première fois que je te sens aussi enthousiaste pour un film, du moins sur mon blog. Et bien cela me fait plaisir, car oui, c'est vraiment un très bon film et Cumberbatch est vraiment extraordinaire, quelles émotions rentrées qu'il arrive à faire jaillir d'un seul coup, quel visage où se mêlent tellement de sentiments contradictoires. Il en est poignant et il arrive à nous faire prendre conscience de la tragédie de cet homme né au mauvais moment, du moins en ce qui concerne son orientation sexuelle. Quel gâchis, dans tous les sens du terme. Alors je ne sais pas si Cumberbatch va remporte l'oscar (d'ailleurs je ne sais même pas qui sont ses concurrents) mais il le mérite amplement. Quant à le voir en VO, à Bruxelles, on n'a pas le choix (car st bilingue fr-nl) et c'est tant mieux.

      Bon we à toi également :-)

      Supprimer
  4. Concurrents Oscars :
    Steve Carell dans Foxcatcher
    Bradley Cooper dans American Sniper
    Benedict Cumberbatch dans The Imitation Game
    Michael Keaton dans Birdman
    Eddie Redmayne dans The Theory of Everything
    Rien d'insurmontable :-)
    ++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'info (trop fainéante que je suis pour avoir fait des recherches sur le net). Bon, en même temps, je n'ai vu pour l'instant que la prestation de Benedict Cumberbatch, je ne suis donc pas vraiment impartiale dans mon jugement ;-)

      Mais bon, comme tu dis, cela ne me semble pas vraiment insurmontable non plus. Le seul concurrent un peu sérieux pourrait être Eddie Redmayne, Hollywood appréciant ce genre de composition, mais le personnage semi-autiste de Cumberbatch n'est pas mal non plus dans le genre, bref oui, il a encore toutes ses chances !


      Supprimer
  5. Voilà je viens d'entrer mon commentaire sur mon blog avec un lien pour venir sur le tiens vu les commentaires de tes visiteurs il devrait connaitre un succès en salle et c'est mérité ne serait que pour découvrir d'où est partie l'idée de l'ordinateur avec un mathématicien mort trop jeune (42 ans) à cause de la connerie humaine des anglais de l'époque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le lien Alex. Je mettrai un lien vers ton billet dès demain, lorsque je me connecterai sur mon PC (avec l'iPad, c'est trop compliqué). Bonne soirée :-)

      Supprimer
  6. Eddie Redmayne dans The Theory of Everything ( que je viens de visionner ), concurrent & client très sérieux pour l'Oscar.
    Cela dit j'ai pas aimé du tout le film. :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, je me doutais bien qu'il serait un concurrent très sérieux pour l'Oscar. Je vais essayer de le visionner cette semaine, histoire de voir sa prestation. Et j'espère tout de même apprécier le film par la même occasion, même si je m'attends à un film assez moyen. Qui sait, il me surprendre peut-être !

      Supprimer
    2. traversay1/27/2015

      Bonsoir Sentinelle. Vu et approuvé. Le droit à la différence, aux différences, est le socle du film. Tu as raison, Cumberbatch est formidable mais l'interprétation juste "normale" de ses petits camarades contribue aussi à la réussite du film.

      Supprimer
    3. Bonsoir Traversay,

      Un des thèmes est bien le droit à la différence. Mais beaucoup de choses tournent également autour de ce qui doit demeurer secret ou caché : l'homosexualité mais aussi les recherches, les personnes qui y travaillent, l'espionnage, le fait de ne pas dévoiler non plus qu'on ait pu décoder la machine Enigma (je crois qu'on ne le saura que dans les années 70) ou encore de faire semblant qu'on ne l'a pas encore trouvé... la thématique du "secret" est vraiment une des clés de voute du film.

      Supprimer
  7. Tiens Traversay, toi qui as vu les deux films, tu préfères l'interprétation de l'acteur Eddie Redmayne ou celle de Benedict Cumberbatch ?

    RépondreSupprimer
  8. traversay1/27/2015

    Je ne vais pas choisir. Oups. Celle de Cumberbatch est sans doute plus subtile mais celle de Redmayne est physiquement impressionnante et son expression faciale sans l'aide du langage l'est tout autant..

    RépondreSupprimer
  9. C'est un bon film, sans folie mais le sujet ne le demandait pas donc tout va. On apprend pas mal de choses ( Incroyable qu'on n'ait jamais entendu parler de ce dossier secret défense passé les 50 ans) Mais le plus effrayant reste la description (rapides) de ces méthodes employées à l'époque pour se guérir de l'homosexualité!!! Terrible.

    Je ne connaissais pas l'acteur mais il est parfait dans sa gaucherie et sa fragilité face au reste du monde, il n'en fait jamais trop, tout passe dans son regard et sa gestuelle, savamment contrôlée.
    Impressionnant de justesse, d'accord avec toi, il mérite un oscar ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es certaine de ne pas connaitre l'acteur ? Je le connaissais déjà via sa série Sherlock, qui est passée à la télé. Quant au cinéma, je l'ai vu dans Star Trek Into Darkness, dans lequel il campait le fameux Khan, un "méchant" qu'il a interprété avec beaucoup de sensibilité, tant on arrivait à bien comprendre ses motivations. Ensuite, il est apparu dans le rôle du "bon" propriétaire de plantation dans le film Twelve Years a Slave de Steve McQueen. Bref, je suis certaine que tu l'as déjà vu, mais sans le savoir. Moi je l'aime beaucoup depuis pas mal de temps, donc je l'ai de suite plus à l’œil ;-)

      Supprimer
  10. Ah voilà, j'ai dû le voir dans 12 years à slave, je me souviens à présent de son personnage ( un des rares "humains" parmi tous ces barbares)

    Il me disait effectivement quelque chose, merci de l'info Sentinelle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'était bien lui dans 12 years à slave, un des rares à avoir un petit peu d'humanité, même si dépassé par le contexte de l'époque et ne pouvant pas lutter contre, par crainte, peur et peut-être un peu de facilité ? Ce n'était pas un grand rôle mais il le faisait déjà très bien.

      Supprimer