jeudi 23 octobre 2014

Magic in the Moonlight de Woody Allen



Nous sommes dans les années 20, dans le sud de la France. Un célèbre prestidigitateur anglais, Stanley Crawford (Colin Firth), est appelé à la rescousse de son vieil ami, afin de démasquer un soi-disant médium, Sophie Baker (Emma Stone), soupçonnée de vouloir arnaquer une famille fortunée. 

 J’ai lu ici et là qu’il s’agissait d’un film de Woody Allen en mode mineur, sans grandes surprises et comme sur pilote automatique. Et pourtant, quel plaisir de suivre les tribulations de nos deux protagonistes et leur valse d’hésitation, Woody Allen jouant à merveille sur la carte des contraires qui s’attirent. Alors oui, ce n’est effectivement pas follement original mais cela fonctionne toujours autant. Sans oublier quelques personnages secondaires qui ne manquent pas de sel, comme la vieille tante de Stanley Crawford, et les habituels dialogues au scalpel. 

Un film terriblement romantique, certes très différent de son précédent « Blue Jasmine », qui exploitait volontiers la veine dramatique tout en étant plus dans la performance. Ici rien de tel mais du coup il y gagne en simplicité et une certaine candeur rafraichissante. 

Magic in the Moonlight de Woody Allen est un film charmant, divertissant et bien agréable à regarder. Et parfois, on n’en demande pas plus. Alors pourquoi ne pas se faire du bien en allant voir le dernier Woody ?



Titre : Magic in the Moonlight
Réalisateur: Woody Allen
Acteurs: Emma Stone, Colin Firth, Marcia Gay
Origine: États-Unis
Genres: Drame Comédie Romance
Année de production: 2014
Date de sortie en Belgique: 06/08/2014
Durée: 1h37

Note : 4/5

21 commentaires:

  1. Bonjour Sentinelle.

    Et tout d'abord, merci d'être passée "chez moi"... et de me citer dans ta liste de blogs. N'hésite pas à repasser et à laisser des commentaires de temps à autre, tu es la bienvenue.

    Un petit mot parce que "Magic in the moonlight" sort demain chez nous, en France, et que j'ai eu la chance de le découvrir en avant-première hier soir. Juste pour dire que je partage absolument ton avis. Je ne vois pas le film comme un Allen mineur - et je ne suis pas sûr qu'il soit si "simple" que ça. Il nous offre une intrigue amusante et charmante, des images qui viennent sublimer une région déjà magnifique, quelques jolis numéros d'acteurs et un duo principal au sommet du glamour... c'est du cinéma comme je l'aime, même si j'apprécie aussi des projets plus ambitieux.

    Je te dis à bientôt, pour d'autres aventures cinéphiles et/ou littéraires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Martin et bienvenue également sur ce blog.

      J'aime bien passer régulièrement chez toi et je n'hésiterai plus à laisser un commentaire ou l'autre. Pour en revenir au film, vu début août (je ferai un petit rappel demain pour la sortie française), j'en ai gardé un excellent souvenir et je me souviens d’être sortie de la salle de cinéma le cœur léger et le sourire aux lèvres. Je dois dire que j’en ai un peu assez de la morosité ambiante alors des films aussi sympathiques méritent bien toute notre attention. Merci pour ton passage et à bientôt !

      Supprimer
  2. Il me tente beaucoup ce film. Et maintenant qu'il est sorti en France, je vais aller le voir.

    RépondreSupprimer
  3. Des films de cette trempe ne sont malheureusement pas nombreux alors il ne faut pas hésiter à y aller ! Bon film Jostein.

    RépondreSupprimer
  4. Je me répète aussi, mais c'est un Woody très tendre, cette année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et attachant comme tout ! Je n'ai pas trouvé ton billet correspond sur ton blog, pas encore écrit ?

      Supprimer
    2. Si, si, le billet est écrit, mais j'ai l'habitude de chroniquer les films dans l'ordre où je les vois, sans avantager ceux que j'aime un peu plus que les autres et/ou qui font l'actualité des salles de cinéma.

      Pour tout te dire, vu que j'en ai une douzaine dans l'intervalle, ma chronique sur "Magic in the moonlight" est programmée pour le... 15 novembre.

      Supprimer
    3. ohlala, quand je pense que pas mal de personnes préfèrent être parmi les premiers à parler d'un roman ou d'un film, et bien ce n'est visiblement pas dans tes priorités ;-)

      Supprimer
    4. Non, en effet, ce n'est pas ma priorité ;-)

      Au tout départ, j'avais pensé faire un blog beaucoup plus sommaire, simplement pour garder une trace de tout ce que je voyais. J'ai pris goût à la chronique détaillée et je suis content d'être lu, mais je ne suis pas dans la logique "il faut absolument donner mon avis avant les autres". Je comprends que ça peut être un peu frustrant pour certains de mes lecteurs qui attendent mon avis sur les dernières sorties. Mais j'ose espérer qu'on prend plaisir à me lire "autrement". Certains de mes coups de coeur font simplement l'objet de chroniques un peu plus longues - ce sera le cas pour "Magic in the moonlight", d'ailleurs.

      Je prends garde également à ne pas trop en dire sur l'histoire, m'efforçant d'évoquer quelques clés ou plus modestement des choses qui m'ont touché (en bien ou en mal). Il est possible que je fasse évoluer ma façon d'écrire, c'est déjà arrivé d'ailleurs, mais je tiens assez à l'idée de traiter tous les films à peu près de la même façon.

      Bla bla bla... je suis du genre bavard, tu as remarqué, non ? ;-)

      Supprimer
    5. Que tu es du genre bavard ? Je ne sais pas trop, disons que c'est encore un peu tôt pour le dire, je réserve mon jugement votre honneur ;-)

      J'apprécie en tout cas ta démarche et je découvre toujours avec plaisir tes billets portant sur des films qui ne sont pas forcément ceux qu'on attend. Avec des découvertes en prime, comme Comrades de Bill Douglas, qui me tente beaucoup.

      Je crois que l'important, c'est que chacun s'y retrouve finalement. J'avais commencé aussi en voulant tout simplement garder une trace de ce que je lisais (mes billets sur les films ne sont venus que bien plus tard). Puis il y a eu un forum, dans lequel je me suis fort impliquée pendant quelques années, et maintenant je suis de retour sur mon blog un peu plus assidument depuis quelques mois, avec l'envie de partager mes coups de cœur dans les autres disciplines comme la peinture, la sculpture ou la photographie. Et finalement je suis toujours là, depuis 2008, et je suis la première à en être surprise !

      Je te souhaite une bonne journée Martin, et j'espère à bientôt ;-)

      Supprimer
  5. Info pour Martin : j'ai fusionné les commentaires sur un seul billet car cela devenait compliqué d'aller de l'un à l'autre. Voilà qui est plus clair :-)

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    Je vais me laisser tenter, histoire de voir si l'ami Woody redore ou pas son blason après le caricatural & raté " Blue Jasmine ".
    Je repasserais sûrement.
    @+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ronnie,

      Je te souhaite la bienvenue sur ce blog. Il est fort différent de Blue Jasmine, et comme je le disais plus haut, je ne suis pas particulièrement fan de Woody Allen, ayant vraiment du mal avec ses films trop verbeux, engendrant un flot de paroles qui me filent rapidement la migraine, avec un seul désir, appuyer sur le bouton stop pour arrêter l'hémorragie. Celui-ci est par contre très sympathique. Je suis curieuse de lire le prochain billet de Martin, qui sera certainement plus fouillé que le mien (pour le coup, j'ai fait très simple). A bientôt donc pour en rediscuter !

      Supprimer
  7. Comme toi, j'ai bien aimé ce film. Pour moi, pas un grand film d'Allen mais le résultat reste efficace. C'est vrai, drôle, mignon et rafraîchissant et j'ai adoré le duo formé par Firth et Stone.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait. Et quand je sors d'un film le sourire aux lèvres, il a tout mes indulgences ;-)

      Supprimer
  8. Ah oui, encore une fois bien d'accord avec toi, miss! Je me suis régalée: des dialogues enlevés, un film facétieux, et une réflexion assez fine sur les croyances et ce que l'on peut en faire!

    J'aime lorsque Woody se moque de ses propres travers. Quitte à vivre une réalité au final tragique, mieux vaut y mettre de la légèreté et de la magie, c'est qu'il semble nous dire, notre homme.. il a raison!

    Et puis, les décors et cette lumière du Sud, c'est tout de même un sacré atout (bon, là je suis un peu chauvine, c'est vrai :-) Quant à cette scène vers la fin, entre sa tante et lui, c'est presque du Marivaux ..

    Un très bon moment, ça fait du bien de temps en temps :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me rappelle être ressortie de la salle le sourire aux lèvres, et c'est tellement rare que je suis encore plus indulgente pour le film dans ces cas-là. Cette scène avec la tante dont tu parles est une de mes séquences préférées du film. Et les décors... oui, tu peux bien être chauvine va ;-)

      Supprimer
  9. Hé hé, voui! Tout pareil pour le sourire en sortant :-)

    Certains regrettent le Woody Allen d'avant et ne le rate pas dès qu'il traite un sujet par la légèreté. C'est un peu trop systématique, à mon sens. D'autant que la légèreté, lorsqu'elle renferme des vérités, ça peut être du caviar parfois :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord. Je trouvais d'ailleurs son précédent film trop chargé, finalement j'ai préféré celui-ci :-)

      Supprimer
  10. Ah? J'avais beaucoup aimé le précédent, Blue Jasmine, dans un style très différent :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens que j'étais ressortie avec un sentiment assez mitigé mais je ne me souviens plus trop bien pourquoi. Parce que j'étais sans doute toujours restée en retrait malgré la très bonne interprétation des acteurs mais qu'il n'a jamais réussi à me toucher. Et ça je le pardonne assez mal à un film, d'où sans doute mon manque d'enthousiasme.

      Supprimer