vendredi 28 février 2014

En cours de lecture du roman Quand tout est déjà arrivé de Julian Barnes


« Au commencement, Dieu créa les oiseaux, et les oiseaux volèrent. Dieu créa les anges, et les anges volèrent. Les hommes et les femmes eurent de longues jambes et un dos sans ailes, et Dieu les avait créés ainsi à dessein. Se mêler de "locomotion aérienne" était se mêler des affaires de Dieu. Cela allait se révéler être une longue lutte, pleine de légendes instructives. »

« Il naquit en 1820 et mourut en 1910. C'était un grand échalas à la crinière rousse, passionné et fébrile de nature. Baudelaire a parlé à son sujet d'une "étonnante expression de vitalité" ; ses élans d'énergie et la flamme de ses cheveux semblaient capables de propulser à eux seuls un ballon dans les airs.»

« Vous réunissez deux choses qui n'avaient encore jamais été mises ensemble. Et le monde est changé. Les gens ne le remarquent peut-être pas sur le moment, mais ça ne fait rien : le monde a quand même été changé. » 

« Les choses que Nadar réunit, qui n'avaient encore jamais été mises ensemble, étaient deux de ses trois emblèmes de modernité : la photographie et l'aéronautique. » 


Nadar élevant la Photographie à la hauteur de l'Art
Honoré Daumier, 1863

L’ascension d’un ballon sur le canal de la Giudecca à Venise
Francesco Guardi, 1784

Manet représenta Le Géant effectuant
se dernière ascension, avec Nadar à bord,
à partir de l'esplanade des Invalides

Francisco Goya

Henri Rousseau dit le Douanier Rousseau

L'oeil-ballon d'Odilon Redon


Extraits du roman Quand tout est déjà arrivé de Julian Barnes, qui nous fait voir le monde d'en haut en compagnie de Nadar. Toutes les illustrations ci-dessus sont citées dans le roman.












A découvrir également sur ce blog :

* Quand tout est déjà arrivé de Julian Barnes 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire